Le graffiti est devenu une activité de bourgeois ...

September 11, 2009

Expo Graffiti Paris "Subway Art" Galerie Bailly.

Graffeurs Français : Horfe, LSK (Les Sarko Killers), 1dex, Sek, ...
Expositions en cours : voir colonne de droite.

-------  Subway Art, du 15 janvier au 13 février 2010  -------


Exposition d'un grand nombre de tirages inédits de Martha Cooper et Henry Chalfant. Ils produiront aussi des tirages des œuvres de Blade qui  exposera également les tirages originaux et inédits de ses quelques 5.000 trains peints.

Galerie Bailly Contemporain,
25, quai Voltaire
75007 Paris - France
Tel : 01 42 60 36 47 Fax : 01 42 60 54 92

Horaires d’ouverture
Du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h
Le samedi de 14h à 19h
côté quai uniquement
Métro : Rue du Bac (ligne 12)
Palais Royal, Musée du Louvre (ligne 7 et 1)
Bus : 63-68-69-39-95
RER C : Musée d’Orsay

Sources (texte et photo) : Galerie Bailly d'Art Contemporain

-------  Nasty du 26 septembre au 06 novembre 2009  ------- 

En reconstituant une station de métro, la galerie Bailly souhaite rendre hommage aux supports urbains ainsi qu’aux artistes s’en inspirant. Les plaques de métro et le mobilier RATP qui porteront la griffe de Nasty remplaceront les habituelles toiles, présentant ainsi les oeuvres de l’artiste dans un environnement souterrain.

expo-paris-street-art-nasty-galerie-bailly
Depuis ses débuts en 1988, son style coloré et son trait parfait font rapidement de Nasty une des figures majeures du mouvement grâce à ses fresques bariolées et ses immenses lettrages à vocation publicitaire. Cette renommée lui permet de transmettre aux plus jeunes générations l’héritage des artistes américains, pères du mouvement graffiti. Très médiatisé après avoir marqué de son empreinte le métro parisien, Nasty impose le graffiti et ses expériences calligraphiques dans l’univers de la publicité. Ainsi, en 1998, il produit ses premières plaques de métro qu’il récupère au détour de son chemin. Depuis 2008, il expose à la galerie Bailly contemporain.

Sources (texte et photo) : Galerie Bailly d'Art Contemporain