Spoort het of spoort het niet ?

Pano krijgt een unieke blik achter de schermen van het Belgische spoor. Een gigantische en complexe machine die elke dag 850 000 reizigers naar hun bestemming brengt. Hoe wordt deze machine bestuurd ? NMBS en Infrabel willen door centralisering en digitalisering het treinverkeer performanter laten rijden. Maar in de praktijk loopt het regelmatig in de soep. Een reportage van Wim Van den Eynde en Laura Niclaes (Pano reportage 21 februari 2018 – VRT NWS).

July 16, 2010

JABA

Jaba Jabaone InterviewSous le titre « Jaba, itinéraire d’un graffeur surdoué », le magazine WAW Wallonie met Didier Mathieu, alias JABAONE à l’honneur dans son numéro de juin 2010.

Six pages sur son parcours où se mèlent la Colombie, Liège, George Lucas, Singapour et son amour des trains. L’entretien se termine par la question : « le graff, est-ce de l’art ? »
Voici sa réponse :
« Oui, mais pas que cela. C’est aussi de l’adrénaline, celle qui pompe dans les veines quand on sort sa bombe, la nuit. Parce que le graff, c’est illégal. Et comme c’est illicite, pas question de dessiner avec un crayon. Il faut aller vite, faire grand, visible, monumental. D’où le recours au « spray can », rapide, puissant,facile à transporter, à cacher, à utiliser sur presque tout : bois, murs lépreux, béton, verre … »
« Il faut qu’il y ait quelque chose sur les murs. Pas que cela soit beau. L’esthétique, cela vient après. Le graff, ce n’est ni l’art de la rue, ni la mode. Le graff, c’est l’honneur et l’amitié. Le graff, ce sont des visages, des mains et des yeux, la colère et la joie, l’amour et les différences, la passion et l’âme. »
JABAONE site : JABAone.com
Source : WAWmagazine
Texte Alexandra Burton, photo Sabine Leva.